Jour 5.

Quand tu n’étais encore qu’un nourrisson, tu as eu de gros problèmes pour t’alimenter. Une sorte d’anorexie du nourrisson, tu as même dû te faire hospitaliser quelques temps. Des moments difficiles que je n’oublierai jamais, mais qui me paraissent si loin aujourd’hui à chaque fois que je t’entends dire joyeusement « A pam !!! » (A table !) ou que je te vois te régaler avec un morceau de pain frais…

 

Une réflexion au sujet de « Jour 5. »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

6 + 2 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.