Jour 56

Ce matin, il y avait un épais brouillard. Tu as eu très peur. A tel point qu’il a fallu que je te porte sur le chemin de l’école. Mais tu n’as jamais peur très longtemps et une fois le brouillard apprivoisé, tu ne voulais plus rentrer à la maison !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.